Conséquences sur la mortalité ?

Une étude suédoise publiée en 2020 et effectuée une cohorte de plus de 300 000 personnes tend à montrer une légère augmentation de la mortalité chez les personnes cœliaques. Cette étude a été faite a posteriori, en faisant des analyses statistiques sur les données de mortalité suédoises, avec près de 50 000 cœliaques et 250 000 personnes non cœliaques.

chiffres copnsequences maladie coeliaque.jpg

Les conclusions sont les suivantes :

  • Une augmentation de la mortalité chez les personnes coeliaques (9.7 morts sur 10000 contre 8.6/10000 dans la population test)
  • Une légère augmentation des décès par maladies cardiovasculaires et cancers.
  • Pas de différence entre cœliaques dont la muqueuse digestive guérit et cœliaques "réfractaires", chez qui le régime sans gluten ne fait pas disparaître les symptômes.
  • Les conséquences sur la mortalité se font principalement ressentir chez les patients diagnostiqués à l'âge adulte (18-39 ans).
Les chercheurs à l'origine de l'enquête pensent que l'inflammation répétée avant le diagnostic pourrait être la source de cette surmortalité.

chiffres copnsequences maladie coeliaque (2).jpg

Les résultats cités ci-dessus sont issus d'une enquête sur 300 000 personnes en Suède entre 2014 et 2017. Ce ne sont que des résultats statistiques, et je n'ai cité que ceux dont la crédibilité statistique (mesurée par le "p") est suffisante, tyqiuement plus de 95%. Pour plus de détails vous pouvez consulter un résumé de l'article ici ou le lire en entier (voir les sources).

L'excès de mortalité chez les personnes cœliaques suivant un régime sans gluten est très faible, alors qu'il est important chez les personnes ne suivant pas leur régime. Il est donc important de faire très attention à la composition de ses aliments. Plus de conseils sur le régime sans gluten : Comment bien suivre un régime sans gluten ?

Les séquelles

Les conséquences de la maladie cœliaque sont surtout liées à l'inflammation digestive répétée avant la mise en place du régime sans gluten. La majeure partie disparaissent quelques mois au plus une fois que le régime sans gluten est bien suivi. On entend parfois parler de conséquences de la maladie cœliaque sans savoir si elles persistent après le diagnostic. Je vous propose une liste détaillée des principaux troubles liés à la maladie cœliaque et leur durabilité après le diagnostic.

Lien identifié avec la digestion

  • Une des conséquences liées à des problèmes digestif est la carence en fer, qui entraîne une anémie, c'est à dire une chute du taux d'hémoglobine dans le sang. Les femmes y étant déjà plus sujettes du fait de leurs règles, ceci est à surveiller. Les carences en fer peuvent subvenir si le régime sans gluten est mal suivi. La prise de compléments alimentaires est alors recommandée.
Je suis très sujette à l'anémie, et je fais des cures de fer tous les ans à l'automne. Comme les compléments à base de fer ont la fâcheuse tendance à donner mal au ventre et constiper, je vous donne la référence de celui que je prends : Fer-Actif du laboratoire Synactif, le seul qui ne donne pas mal au ventre.
  • Certains cœliaques développent également une intolérance au lactose (wouhou, chouette alors, une de plus ! ). Elle disparaît cependant dans la très grande partie des cas une fois que le régime est correctement suivi depuis plusieurs mois.

Lien non identifié avec la digestion

  • Une méta-analyse met en avant une augmentation de l'infertilité chez les cœliaques non diagnostiquées. En revanche pas de conséquences chez les cœliaques diagnostiquées. On évoque même la recherche de la maladie cœliaque en cas d'infertilité inexpliquée.
  • Dermatite herpétiforme : il s'agit d'une éruption cutanée. D'après le NIH (National Departement of Health), entre 15 et 25% des cœliaques en souffrent aux États-Unis contre environ 1 sur 10 000 chez les non cœliaques.
  • De nombres types d'arthrite sont plus fréquents chez les personnes cœliaques.

chiffres copnsequences maladie coeliaque (3).jpg

Les conséquences d'un régime sans gluten

  • Les produits industriels sans gluten sont plus sucrés, plus gras, plus salés pour améliorer le goût. Les personnes suivant un régime sans gluten ont plus de chances de devenir obèses.
  • Les pains sans gluten contiennent moins d'acide folique (vitamine B9) que les pains classiques. La carence en vitamine B9 serait présente chez 18 à 40% des patients diagnostiqués cœliaques aux Etats-Unis.
  • Les aliments sans gluten sont relativement pauvres en fibres et protéines
  • La carence en vitamine D est également un problème pour les coeliaques, même dans les pays bien ensoleillés.
  • Carence en zinc : entre 54% et 67% des cœliaques nouvellement diagnostiqués.
  • De nombreux cœliaques souffrent de constipations, notamment à cause du manque de fibre dans l'alimentation sans gluten.

chiffres copnsequences maladie coeliaque (1).jpg

Une grande partie de ces carences vient de la pauvreté des aliments sans gluten en nutriments. Il faut donc faire attention à son alimentation, favoriser les légumineuses, les farines et non les fécules et les fruits et légumes.

Sources