La maladie cœliaque, qu'est-ce que c'est ?

Pour espérer trouver un traitement, encore faut-il savoir de quoi on parle.

La maladie cœliaque est un trouble du système immunitaire. Celui-ci déclenche une réaction inflammatoire lorsque le patient consomme du gluten. Pour schématiser, le système immunitaire des cœliaques se défend à chaque fois que ceux-ci mangent des aliments contenant du gluten. Cette défense, c'est la réaction inflammatoire, la même que quand on tombe malade ou qu'on se fait mal.

Même consommé dans des doses infimes, le gluten a un impact négatif sur les personnes cœliaques. Pour plus de détails sur les symptômes associés, vous pouvez retrouver mon article "Suis-je intolérant au gluten ?".

Le problème des intolérants au gluten est donc que leur système immunitaire s'active au mauvais moment.

Une possibilité de traitement

Aujourd'hui le seul traitement valide pour les cœliaques est le régime sans gluten strict (voir Comment bien suivre un régime sans gluten ?). Les éléments suivants ne sont que des pistes de recherches.

Une équipe de chercheurs finlandais et américains a publié un article en mai 2020, dans lequel ils étudient un possible traitement. Leur objectif est de reprogrammer le système immunitaire pour que celui-ci ne s'active pas en présence de gluten.

L'étude tend à montrer que l'injection de nano-particules bien particulières dans le sang de souris sensibles au gluten fait fortement décroître la réponse de leur système immunitaire. Les symptômes étaient eux aussi réduits.

pexels-pixabay-51340.jpg

Ces nanoparticules encapsulent de la gliadine, protéine constituante du gluten. Les souris de laboratoire sont séparées en deux groupes, l'un recevant les injections de gliadine, les autres non. Ce dernier groupe est appelé groupe de contrôle. Après deux injections à une semaine d'écart, la réaction immunitaire déclenchée par la consommation de gluten est évaluée dans les deux groupes et comparée. Les études statistiques montrent une réduction de la production d'anticorps ainsi que des symptômes de la maladie cœliaque chez les souris ayant reçu le traitement. Les souris du groupe test, au contraire, ne montrent aucune amélioration.

L'étude détaille d'autres expériences similaires avec des types de souris ou de nanoparticules légèrement différentes. Ces autres expériences concluent aussi à un effet positif des traitements essayés.

En conclusion de l'article, les chercheurs considèrent possible l'utilisation de cette méthode pour guérir la maladie cœliaque. Cette étude était un test pré-clinique, il reste donc encore beaucoup de recherche à faire avant de proposer un traitement au grand public.

En attendant de guérir de la maladie cœliaque, vous pouvez toujours suivre mes conseils pour vivre au mieux votre régime sans gluten, dans la rubrique Vie Quotidienne des glutons.

Sources